La Tanzanie


Infos utiles
Argent
Shiling
Décalage
été : +1h

horaire
hiver : +2h
Durée vol
10h
Langue
swahili,anglais
Vaccins
oui
Visa
oui

Flux rss des articles



agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

Culture Tanzanie

La culture tanzanienne est une synthèse des différentes cultures et civilisations qui se sont succédées dans le pays. Ainsi les méthodes d’expressions artistiques se sont développées petit à petit à travers l’histoire. Cette culture est influencée en premier lieu par le patrimoine arabe et africain. Depuis l’indépendance en 1961, le gouvernement tanzanien investit énormément des ressources dans l’éducation c’est pour cette raison qu’aujourd’hui 2 tanzaniens sur 3 savent lire et écrire.

Musique de la Tanzanie

La musique de la Tanzanie a été influencée durant des siècles à la fois par la culture africaine et les civilisations étrangères qui se sont succédées à la tête du pays. La musique des régions côtières a été influée par la culture arabe et indonésienne. La musique Taraab des Swahili de Tanzanie est fondée sur un répertoire de chansons poétiques et témoigne d’influences à la fois africaines, indiennes et latino-américaines. Dans la capitale Dodoma on trouve les gogos une ethnie dont les percussions ont pour principale fonction d’accompagner les danses pratiquées lors des cérémonies réservées aux femmes. Dans ces cérémonies les femmes elles-mêmes exécutent d’abord un schéma rythmique simple auquel répond un solo vocal harmonique. Les voix s’affaiblissent ensuite progressivement tandis que les percussions et les danses s’intensifient. Ce genre de musique est un rituel dans la capitale.

La Tanzanie compte plusieurs chanteurs célèbres comme Bi Kidude emblème de la musique taarab, le fameux groupe de Hip-hop X plastaz et l’Orchestre Super Matimila mené par Remmy Ongala idole de la jeunesse tanzanienne.

Films tanzaniens à voir

Le cinéma tanzanien est peu développé par rapport à d’autres cinémas africains pour diverses raisons. Les réalisateurs et metteurs en scènes tanzanien trouvent devant eux plusieurs obstacles comme le manque de financement et d’aides du ministère de la culture mais aussi la pénurie en machines et appareils cinématographiques. Le festival international du film de Zanzibar est considéré comme le plus célèbre à l’échelle mondiale. Le documentaire franco-autrichien-belge Darwin’s Nightmare ou en français le cauchemar de Darwin réalisé par Hubert Sauper sorti en salle de cinéma le 2 Mars 2005, raconte l’histoire de la ville de Mwanza située sur les bords du lac Victoria : une ville tanzanienne victime de la mondialisation où il y a le trafic illicite d’armes et la pauvreté qui touche un bon nombre de populations qui vit essentiellement sur les carcasses de poissons pêchées dans le Lac Victoria. Le film a créé la polémique après sa première présentation aux salles de cinéma en s’opposant à la mondialisation. En effet, l’introduction dans les années 60 d’une nouvelle espèce de poisson La Perche du Nil à titre d’expérience dans le lac Victoria a causé une catastrophe biologique : la décimation de tous les poissons autochtones. Le nouvel animal prédateur de ses poissons très demandé dans les marchés internationaux est exporté vers les marchés européens. Ce commerce fleurissant sur le territoire tanzanien offrait au trafiquant d’armes un milieu favorable pour exercer leur activité en toute sérénité. Le documentaire a reçu plusieurs prix dans de nombreux festivals internationaux. Il a reçu le Prix du meilleur film documentaire européen(2004), Grand Prix du meilleur film à Copenhague(2004), Grand Prix du Jury au Festival Premiers Plan d’Angers(2005) et le César du meilleur premier film(2006).

Livres tanzaniens à lire

Shafi Adam Shafi,Chachage Seith Chachage, Amandina Lihamba, Edwin Semzaba, Penina Muhando Mlama et Euphrase Kezilahabi sont des noms d’écrivains tanzaniens renommés mondialement. C’est sans doute le nouvelliste, dramaturge, comédien et metteur en scène de grand talent Edwin Semzaba qui est le plus connu parmi tous ces auteurs. Ses chefs-d’œuvre ont un large public à l’intérieur du pays et même dans d’autres nations. Ses livres principalement écrits en Swahili ont été traduits en plusieurs langues. Il a notamment écrit des romans comme Funke Bugebuge, Tausi wa Alfajiri, Ngoswe, et Mkokoteni.Il a été récompensé en 2007 par l’ambassade de Suède en Tanzanie en gagnant le « Grandchildren’s adventure book writing competition » et a remporté le premier prix de littérature d’Afrique de l’Est délivré par l’Institut de recherche du Swahili (Taasisi ya Unchunguzi wa Kiswahili,TUKI) pour sa nouvelle Funke Bugebuge.

Sport en Tanzanie

Le sport en Tanzanie est peu développé par rapport à d’autres pays européens malgré la large variété de sports pratiqués dans le pays comme le football, le basketball, la boxe, le cyclisme, l’athlétisme, le rugby, le golf, le hockey, le volleyball et le tennis. Le gouvernement tanzanien fait tout son mieux pour améliorer le sport en Tanzanie en construisant de nouveaux stades et en fournissant des équipements sportifs aux sportifs tanzaniens. Le football et l’athlétisme reste de loin les sports les plus populaires en Tanzanie. Les clubs de foot les plus célèbres sont le SC Simba, FC Prisons, Young Africans FC et Kahama United. Avant quelques jours du début du Mondial africain, la sélection tanzanienne de football a rencontré amicalement son homologue brésilienne et s’est battue sur un score de 5-1.La Tanzanie a participé dans tous les jeux olympiques de 1964 à 2004(sauf 1976).Certains athlètes tanzaniens ont brillé dans des compétitions continentales et internationales comme Boay Akonay,Martin Sulle,Lwiza John,Fabiano Joseph,Francis Naali et Restituta Joseph.Le seul joueur de basketball qui évolue à l’étranger en NBA est Hasheem Thabeet.Ce joueur talentueux a été sélectionné à la deuxième place de la draft 2009 de la NBA par les Memphis Greezlies

Tanzanie
Rechercher un vol
Un service Altavacances